top of page
  • Photo du rédacteurARVAL

SWISSNESS

Dans l'industrie cosmétique

En 2017, une nouvelle législation est entrée en vigueur en Suisse, après avoir fait le tour de toutes les instances politiques et de la presse pendant des années. Il s'agit de la législation dite SWISSNESS - une ordonnance au niveau fédéral qui régit les conditions auxquelles un produit ou la production d'un produit doit satisfaire pour pouvoir être commercialisé en tant que PRODUIT SUISSE.


Ces conditions ne sont pas les mêmes pour tous les produits. Ainsi, une carotte est un produit agricole et le produit doit avoir poussé sur le sol suisse. Il en va de même pour de nombreux produits de l'industrie alimentaire. Il en va autrement des produits industriels comme les montres, le chocolat ou les produits cosmétiques.


Ici, il s'agit moins de l'origine des matières premières - l'acier des montres ne vient pas plus de Suisse que certains principes actifs et adjuvants utilisés dans les cosmétiques - que de l'origine de l'ingénierie, de la production, du contrôle qualité et de la transformation.


Si les produits industriels suisses jouissent d'une telle réputation internationale, c'est parce que ces aspects conduisent à une qualité supérieure. Au cours des 60 à 80 dernières années, cette qualité s'est constamment développée et les produits d'origine suisse sont, à bien des égards, objectivement meilleurs que les produits provenant d'autres pays.


Mais cela a aussi un prix et le consommateur est donc prêt à payer plus pour un produit suisse que pour des produits d'autres pays. De nombreuses études ont prouvé que le consommateur est aujourd'hui prêt à payer 20 à 30 % de plus pour un produit suisse.


Cela a à son tour conduit à ce que la croix suisse soit devenue un label de qualité et que de nombreux fabricants du monde entier utilisent de manière déloyale l'origine suisse pour donner à leurs produits une touche particulière de qualité et en exiger un prix plus élevé.


L'ordonnance Swissness réglemente désormais depuis 2017 l'utilisation de cette marque d'origine géographique et protège les fabricants suisses contre les plagiats en provenance de l'étranger. Cette législation est également respectée et appliquée par d'autres pays.


En 2017, par exemple, la Chine a retiré de la circulation quelque 270 marques portant une appellation d'origine trompeuse "Suisse". En 2018, il ne restait plus que 35 marques.


Pour ARVAL, cette législation a une influence directe et nous constatons sur le marché à quel point l'origine suisse est recherchée dans notre industrie.


Mais dans les affaires quotidiennes, SWISSNESS est avant tout une obligation :


L'obligation de respecter les règles et d'attirer l'attention des clients sur le fait qu'ils doivent également se conformer à cette législation.


Mais aussi l'obligation de fournir la meilleure qualité suisse et d'envoyer de meilleurs produits dans le monde, en tant qu'ambassadeurs supplémentaires de la qualité suisse unique.


C'est exactement ce à quoi nous aspirons et c'est pour cela que nous nous engageons chaque jour, dans notre propre département de développement, dans notre production, dans notre confection et dans notre assurance qualité.


Pour une qualité qui mérite le label de qualité suisse sous la forme de la croix suisse!



Laboratoires Biologiques ARVAL SA

Thomas Früh, General Direktor


Comments


bottom of page